De retour au Nord

Publié le par Vincent & Lyse

Il est temps de quitter l'Ile du Sud, on prend donc le Ferry pour Wellington, la capitale. Après les grands espaces sauvages et inhabités, il est un peu difficile de retourner à la "civilisation". Ce qui ne nous empêche pas de faire découvrir à Céline le Te Papa Museum qui regorge de trésors en tous genre. On a également l’occasion de visiter quelques galeries d’art avant de reprendre notre route vers le Nord.

On longe la côte Ouest, encore inconnue pour nous, en direction de Wanganui. Il s’y trouve un souffleur de verre à la réputation internationale, on ne manque donc pas l’occasion d’y faire un tour. On poursuit notre route Jusqu’à Hawera et on passe finalement la nuit au camping de Stratford. On arrive dans la région du Egmont National Park où nous attend quelques rando pour le lendemain.

Ce matin le temps n’est pas au beau fixe mais on ne se laisse pas pour autant décourager par quelques gouttes de pluie. On commence la matinée avec la Kamahi loop track, petite marche de mise en jambe d’une quinzaine de minutes qui nous permet de faire connaisance avec la Goblin Forest : une forêt d’arbres tortueux avec des troncs recouvert de mousses et de fougères.  18-12-2010 1853

18-12-2010 185118-12-2010 1856 

DSC04269

Nous enchainons ensuite avec l’Enchanted track, un peu plus ardue et un peu plus longue : 2h. Arrivés en haut, une éclaircie nous permet d’avoir une vue imprenable sur le Mont Taranaki, seul sommet des environs, connu pour sa remarquable forme conique.

18-12-2010 184718-12-2010 1850

On peut également voir la forêt et les plaines qui s’étalent à nos pieds.

DSC04246

La descente se fait lentement mais sûrement en raison de certains pans quelque peu glissants. On retrouve finalement la forêt des gobelins puis notre petit van qui a un peu souffert de la montée. Une révision s’impose si on veut qu’il nous emmène jusqu’à Auckland! On se dirige donc vers New Plymouth “grande ville” des environs où nous passons la nuit au camping et où nous passerons le week-end : le garagiste ne pouvant se libérer que le lundi suivant.

Commenter cet article